• Citroën C3 Rétroën

     

     Une ode à la 2CV avant que n'apparaisse la C3



    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    phiiil Profil de phiiil
    Mercredi 17 Juin 2009 à 20:29
    La mode rétro (initiée à la fin des années 70 et plusieurs fois relancée par le Japon dans les années 80) a vu sa consécration dans les années 90 avec l'apparition de la VOLKSWAGEN "New-Beetle", premier modèle commercialisé rendant indubitablement hommage à un véhicule mythique. S'en est suivi, et sur le même principe, une "New-Mini", une New-FORD "Thunderbird", puis bientôt une New-FORD "Mustang", une New-FORD "Capri", une New-LANCIA "Fulvia", en attendant une hypothétique FIAT "Nuova 500" et, pourquoi pas (pour pousser le concept à son paroxysme), une New-FORD "T" puisqu'elle a été consacrée voiture du siècle! Toutes ces voitures qui ont servi de modèles ont été, sinon des mythes, du moins des best-sellers à leur époque. La France connaît elle aussi des véhicules emblématiques qui ont jalonné son histoire, et la CITROËN "2CV" n'est pas des moindres. D'ailleurs la vraie "2CV" n'a-t-elle pas connu une version résolument rétro dans sa présentation et qui a été vouée au succès: la Charleston?

    Ayant rapidement constaté que les modèles actuels qui veulent réinterpréter un illustre ancêtre était souvent très chers et peu commodes (l'habitabilité et l'accessibilité sont souvent sacrifiées sur l'autel du style), j'avais eu l'idée dès 1996 de dessiner un modèle "commémoratif" français capable de concilier les aspects pratiques avec l'esthétique et la nostalgie. Mon premier choix s'était porté cette année-là sur la CITROËN "Ami6", voiture éminemment reconnaissable entre toutes, mais les écueils que celle-ci avait connus à sa sortie en 1961 me laissaient à penser qu'il pourrait en être de même de nos jours, surtout pour qui l'aurait connue dans sa jeunesse! Mon choix s'est alors porté naturellement sur la "2CV", aussi connue que pratique et qui bénéficie d'une énorme cote d'amour. La présentation du concept-car "C3 Lumière" en 1998 a confirmé la pertinence de mon choix. Une citadine CITROËN faisant largement référence à la "2CV" serait facilement vendue moins cher qu'une "New-Beetle" ou une "New-Mini". Avec ses 5 portes elle serait par ailleurs bien plus pratique, et son pavillon bombé augurerait d'une bien meilleure habitabilité! Comme de surcroît la "2CV" originelle connaît de nombreux adeptes outre-Rhin et que les constructeurs français convoitent le marché allemand, l'idée apparaît plus encore séduisante. Reste à proscrire sur le nouveau modèle l'indigence caractéristique de l'ancêtre. Ainsi "C3 Rétroën" est-elle mon interprétation beaucoup plus historique de celle qui deviendra la "C3", et ce jusque dans le nom.

    Même sous des dehors modernes, "C3 Rétroën" suggère d'emblée notre valeureuse "2CV". De la calandre aux ailes bombées et bien marquées en passant par le pavillon cintré et par le vitrage latéral, les références sont nombreuses mais intégrées au style contemporain et aux technologies nouvelles. Quelques clins d'?il sont plus subtils tels les protections de pare-chocs symbolisant les frêles lames d'antan qui tenaient lieu justement de pare-chocs ou encore le décroché des phares en mémoire des tubes d'alimentation des phares visibles de part et d'autre du capot. Ledit capot se voyant d'ailleurs nervuré comme jadis celui de la petite CITROËN. En outre, le large hayon bombé présente une apparente faible épaisseur similaire à celle de la porte de malle de la "2CV" et le toit ouvrant fait également appel à de la toile.

    L'intérieur, en revanche, ne doit plus grand chose au plus petit modèle CITROËN, pour la simple raison que cette dernière ne possédait à peu près rien! Tout au plus le volant d'apparence monobranche (les 2 autres branches contrastées prennent l'apparence de l'aluminium) et le levier de vitesse réhaussé constituent un lien avec le style spartiate de la "2CV". Le reste s'est considérablement enrichi pour être en accord avec le confort moderne qu'on est en droit d'attendre d'un nouveau véhicule. La planche de bord reprend des éléments de la couleur de la carrosserie pour faire une unité entre l'extérieur et l'intérieur. Cette couleur est relayée par les tons clairs en dessous, pour égayer l'habitacle, et les tons supérieurs foncés pour éviter les reflets dans le pare-brise. L'utilisation de plusieurs couleurs offre en outre des découpes originales qui permettent de s'affranchir d'une certaine lourdeur des volumes. Les éléments essentiels les plus utilisés lors de la conduite sont disposés à portée de main comme, entre autres, le levier de vitesses surélevé à l'image de celui dans certains monospaces. L'espace entre les 2 passagers avant s'en trouve agrandi. Les rangements se font nombreux et le côté pratique n'a pas été sacrifié à l'esthétique. Le tableau de bord avec sa forme et son tachymètre inhabituels en pagode est un clin d'?il à celui des dernières "2CV", "Ami6" et "Ami8". Il fait cependant nettement appel aux technologies contemporaines et notamment l'électronique. Il est aussi complété d'un écran situé au centre, en partie supérieure de la planche de bord et visible de tous les passagers. Enfin, les aérateurs adoptent un dessin original en mémoire des grilles d'aération des CITROËN dans les années 60.

    Synthèse du passé de la marque, de ses valeurs et des concepts et technologies actuels, "C3 Rétroën" est une alternative aux "voitures-souvenirs" que sont les "New-Beetle" et "New-Mini" mais, contrairement à ces dernières, ne gagne pas en image ce qu'elle perd en praticité. "C3 Rétroën" reste un véhicule utilisable en toutes circonstances et par tous et non pas un simple objet décoratif et snob. L'image populaire et sympathique de la "2CV", associée à un prix raisonnable, pourraient être gages d'un bon succès.

    dessins et texte juillet 2000


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :