• e-motion II (Concours de Design Peugeot 2006)

     



    Avec un sujet reposant sur 6 lettres mais très large, Peugeot a laissé une assez grande marge d'action dans le sujet de la 4ème édition de son concours. Voici l'intitulé de ce sujet qui se résume par l'acronyme P.L.E.A.S.E.

            Plaisir de conduite pur par
            Légèreté et son
            Efficacité tout en restant
            Accessible par
            Simplicité et
            Ecologique dans son concept


    Pour faire la différence avec les nombreuses sportives pures et dures, un peu trop légitimes à mon sens, que ce concours va engendrer, j'ai préféré un concept de petite voiture dégageant une ambiance zen, de plénitude, d'apaisement. Une invitation aux vacances en bord de mer ou à la balade touristique. 2 places assises sont prévues en tandem, les moteurs sont électriques et disposés dans les roues arrière, tandis que la carrosserie transparente est réalisée en polyéthylène téréphtalate (PET des bouteilles de boissons gazeuses) recyclé (comme il est procédé pour certains vêtements et sur certains concept-cars Chrysler-Plymouth).



    Pour réaliser ces images, j'ai travaillé, pour la première fois, sur un logiciel de matérialisation en 3 dimensions (Rhinocéros) complété par un logiciel de rendu de matériaux et de lumières (Flamingo). La mise en situation et la disposition ont, bien évidemment, été réalisées sous Photoshop.


     



    Bien qu'une proposition (très différente) portait exactement le même nom, mon projet Peugeot ne figurait pas parmi les 30 sélectionnés (sur un total dépassant 4000).


    Voici les 30 sélectionnés parmi lesquels les internautes ont pu voter. Ces 30 lauréats ont déjà pu gagner 300 euros et la maquette de Moovie. Les 10 meilleurs ont remporté au minimum 1000 euros, 3000 pour le second et 2000 pour le troisième. Le vainqueur, quant à lui, outre les 6000 euros qui lui ont été réservés, a pu voir la concrétisation de sa voiture à l'échelle 1 et exposée au salon de Francfort 2007 pour lequel il a reçu une invitation, également une console de jeux, le modèle réduit de sa voiture par Norev et l'intégration de cette même voiture dans un jeux vidéo. Et, cadeaux non des moindres, la notoriété et la reconnaissance de ses pairs!



    Au terme de ce concours, Mihai Panaitescu a été déclaré grand vainqueur aux côtés des autres propositions 910, Allscape (3ème), Cub, E-Motion (!), Liion, Miawoo, NJooy (2ème), Plaire, et Speedlite. Son concept Peugeot Flux se signale par ses surfaces semblant faites de bandes entremêlées, conjuguées avec une réalisation 3D travaillée.



    En ce qui concerne le projet Peugeot Speedster initialement retenu, de nombreux forums ont très rapidement montré qu'il s'agissait de photos vaguement retouchées de la barquette Lotus 119. L'auteur a été disqualifié dès le lendemain de la révélation des 30 sélectionnés et remplacé par un autre. Reste à savoir la raison de la qualification de ce plagiat simpliste. Le projet était-il sérieux ou s'agit-il d'un canular, voire un coup de pub? Ce, d'autant plus que l'explicatif requis pour chaque projet soumis au concours est des plus décalés et réduit: "le concours Peugeot est très bien pour les designers. Merci!" (traduit de l'espagnol).


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    nevada
    Mercredi 24 Juin 2009 à 17:45
    I like it!! thanks totally hot and naturally kool spirit
    2
    phiiil Profil de phiiil
    Jeudi 29 Avril 2010 à 13:22
    VUE SYNTHETIQUE

    > Petit véhicule léger, urbain, destiné à la location ou les balades en régions balnéaires et élément indissociable de la "zen-attitude" des vacances
    > Ouvert sur l'extérieur comme le buggy, civilisé et citadin comme la berline
    > Deux places en tandem pour un adulte accompagnant un enfant ou un adolescent dans un encombrement limité
    > Nombre de pièces constitutives réduit simplifiant par là-même la fabrication, les ajustages, la réparation, le stockage de pièces détachées, le recyclage... De ce fait, peu de pièces articulées, une carrosserie en seulement 6 parties reposant sur une structure, des pièces symétriques utilisables en plusieurs endroits (pare-chocs identiques, de même pour les feux, les coques de phares-rétroviseurs, les clignotants avant...)
    > Gain de poids et amélioration de la rigidité d'ensemble
    > Design simplifié, lisible et évoquant l'insouciance des vacances
    > Continuité de style et de matériaux entre l'intérieur et l'extérieur
    > Carrosserie en PET recyclé translucide à transparent, teinté dans la masse, reposant sur une structure en composite teintée gris irisé. Planche de bord et habillages intérieurs lavables réalisés dans ces mêmes matériaux. Sièges en PET ou en PA6-6 recyclé
    > Possibilité de personnaliser le véhicule en ajoutant des décors sous la carrosserie transparente
    > Deux moteurs-roues électriques montés à l'arrière sur une voie réduite et protégés par des retours de pare-chocs
    > Panneaux solaires disposés sous le verre de toit
    > Module arrière d'une seule pièce englobant les batteries
    > Module avant de sécurité car lisse et évidé: pas de risque de moteur entrant dans l'habitacle en cas de choc frontal; pas de point dur sous le capot souple en cas de choc avec un piéton. Ce module, faisant office de coffre, sert à l'absorbtion des chocs et à diminuer les éventuelles lésions causées aux piétons
    > Phares montés sur les rétroviseurs pour bien signaler la nuit l'encombrement du véhicule aux autres usagers de la route

    > Précisions techniques (estimations):
      Poids total: 300kg maximum
      Poids des batteries: 100kg maximum
      Longueur:   270cm
      Largeur:    110cm
      Hauteur:    140cm
      Empatement: 190cm
      Voie AV/AR: 100/70cm
      Jantes: 15 pouces
      Moteurs électriques, puissance totale de l'ordre de 20kW soit environ 27ch
      Vitesse maximum: environ 70km/h, valeur suffisante en ville
      Autonomie: supérieure à 100km
    3
    phiiil Profil de phiiil
    Jeudi 29 Avril 2010 à 13:27
    DESCRIPTION DETAILLEE

    Objet de rêve et de convoitise, l'automobile est souvent synonyme d'évasion, de liberté de mouvement, de confort, de vitesse, ou bien encore de luxe, de voyage, d'aventure, de découverte d'autres espaces, de prestige lié à la technologie avancée qui l'habite et l'anime, d'orgueil, de réussite sociale, d'exploits sportifs ou humains. Cependant, il faut bien reconnaître que la succession de mesures, certes défendables, écologiques ou sociales pour rendre les villes plus conviviales et vivables, a largement porté tort à l'automobile accusée de tous les maux. Son utilisation s'en voit dès lors contrainte, contraignante et son aura ternie par la cité. "e-motion" a alors pour vocation de réconcilier trafic urbain personnel et agrément, et ce au travers des déplacements dans le cadre d'un séjour de vacances.

    "e-motion" se pose comme un véhicule simple et léger, à destination des déplacements touristiques en milieu urbain et balnéaire. Cette vocation le rend immédiatement utilisable dans un circuit locatif, par exemple pour rallier l'hôtel à la plage.

    Ouvert est "e-motion". Conciliation entre buggy (évocateur de vacances, d'évasion et d'ouverture sur l'extérieur), et berline (transport civilisé), "e-motion" se présente comme comme une citadine aux flancs ouverts, aérés et permettant l'échange avec l'environnement, capable de se mouvoir sur le pavé et sur la plage. Ainsi, doté d'un pare-brise et d'un toit, "e-motion" fait cependant abstraction de vitres latérales qui isolent les occupants du monde extérieur.

    Accueillant est "e-motion". Faisant intégralement partie du plaisir et de la détente lors de vacances, le design raffraîchissant d'"e-motion" suggère immédiatement un univers apaisant de plénitude. Les lignes et les matériaux font appel aux notions de zen tandis que les couleurs chatoyantes et la transparence de la carrosserie se réfèrent à la douceur du soleil et la quiétude de la mer. Le design géométrique employé apporte également une compréhension de l'ensemble, une distinction dans le circulation et rend ainsi "e-motion" aisément repérable. Les lignes intérieures et extérieures sont intimement liées et font communiquer ces deux mondes. La bonhommie du faciès d"e-motion", tout en s'intégrant dans le vocabulaire identitaire de la marque Peugeot, attire les sourires. Par ailleurs, les formes ichtyoïdes de la carrosserie rappellent les possibilitées qu'a"e-motion" à se faufiler dans la circulation.

    Essentiel est "e-motion". "e-motion" concrétise un moyen de transport rationnel et efficace pour un adulte et un adolescent désirant visiter les monuments d'une ville ou partir sur la côte. L'espace de déplacement étant exclusivement urbain et péri-urbain, le mode de propulsion électrique s'avère alors judicieux. En effet, les limitations de vitesse en agglomération permettent à cette énergie de s'avérer suffisante (vitesse de pointe limitée à 70 ou 80km/h) et la recharge ne pose pas de difficultés, d'autant plus que des cellules photoélectriques disposées sous la vitre du toit assurent une partie de cette recharge. Le rationnalisme d'"e-motion" prend tout son sens dans la simplification des pièces constitutives du véhicule et l'éliminination de nombreuses pièces mobiles. La carrosserie se résume à deux bas de portes, deux ailes avant, un capot et un module arrière englobant les batteries. Cette limitation du nombre de pièces a pour vocation de faciliter et écourter l'industrialisation d'"e-motion", ainsi que son entretien, sa réparation, diminuer les stocks de pièces détachées et les pièces à recycler. Cette simplification devient aussi gage de durabilité: en réduisant le nombre de pièces on réduit ipso facto les risques de défaillance propres à chacune d'elle.  A cette même fin, le design géométrique permet l'emploi d'une même pièce à plusieurs endroits. En effet, pourquoi étudier et produire un pare-chocs avant et un pare-chocs arrière dissemblables, leur fonction étant la même? Alors, les deux pare-chocs s'avèrent identiques et interchangeables, et il va de même pour les deux coques de phares-rétroviseurs, les clignotants avant, les feux arrière et de nombreuses pièces de la planche de bord. Par ailleurs, les phares sont, eux, combinés aux rétroviseurs. La simplification des pièces s'applique également dans leurs formes, à l'image du pare-brise logiquement plat (il n'est pas cintré transversalement) et ne présentant qu'une seule courbure latérale. Enfin, la suppression des pièces superflues, comme la roue de secours ici (étant donnée la proximité des garages) augure un gain de place et de poids mort.

    Efficace est "e-motion". Suivant les préceptes de Ludwig Mies van der Rohe qui énonçait "less is more", "e-motion" s'emploie à utiliser le moins de moyens possibles pour arriver au même résultat. Aussi, les pièces voient leur nombre limité et les fonctions sont simplifiées ou absentes si leur nécessité n'est pas démontrée. Les moteurs électriques, qui font également office de roues, sont disposés à l'arrière du véhicule en compagnie des batteries, et ceci a pour avantage d'alléger l'avant et de s'affranchir d'une direction assistée qui aurait mis à mal les batteries. D'un autre côté, l'énergie électrique rend caduc l'embrayage. Le passage des vitesse s'effectue le plus simplement possible, en pressant les touches + et - sur les repose-pouces du volant semi-circulaire. La climatisation, elle, ne fait pas appel à un système lourd et énergivore (d'autant plus que le véhicule est ouvert), mais à un bac à glaçons: un bac transportable et comprenant une guirlande d'alvéoles remplies d'eau se place dans le congélateur à domicile pour prendre en glace, et une fois installé à l'avant d"e-motion", est traversé par le flux d'air devenant alors frais et plus humide. Efficace, "e-motion" l'est aussi dans la place qu'il occupe dans son terrain d'action. Disposant de deux places assises convenant à un adulte qui conduirait un enfant ou un adolescent, "e-motion" les a disposées en tandem afin de réduire la largeur, la longueur étant elle aussi limitée. De ce fait, trouver où se garer n'est plus un soucis même dans les plus petites places et la voiture s'insère dans la circulation avec aisance. Les moteurs-roues profitent de leur voie réduite pour se doter de pare-chocs latéraux afin de se préserver des mauvais traitements en ville, notamment causés par des trottoirs tutoyés de trop près. Avec des matériaux teintés dans la masse, "e-motion" oublie également les dégâts causés à la peinture par les inévitables éraflures sur les parking. Ces mêmes matériaux préservent l'intérieur des mauvais traitement et le rend lavable à grande eau. Le siège conducteur, plat, se replie totalement sur lui-même pour faciliter l'accès à la seconde place. Deplié au maximum, il vient rejoindre le siège arrière pour former un transat de circonstance. Le module avant est dévolu aux bagages et, dans les cas extrêmes, constitue une zone de déformation destinée à absorber les chocs frontaux. L'accès aux valises s'effectue aussi bien par le capot que par le pare-chocs avant constituant un tiroir séparé. "e-motion" n'en oublie pas de rester visible pour les autres usagers de la route, et ce malgré sa petite taille. Justement, les phares disposés devant les rétroviseurs sont ainsi positionnés assez écartés pour améliorer la visibilité de nuit et la signalisation aux autres conducteurs (trop rapprochés, les phares pourraient faire penser à une moto). Egalement, le principe stylistique de non-intégration retenu ici pour les clignotants et les feux sert à les rendre plus visibles et, ce, sous tous les angles.

    Respectueux de l'environnement est "e-motion". D'une part mû électriquement pour ne pas rejeter de CO2 ni d'émissions nocives dans l'air, "e-motion" recourt également massivement aux matières plastiques recyclées dans l'optique de la valorisation des déchêts. Pour cela, la carrosserie est réalisée en polyéthylène téréphtalate car largement utilisé pour réaliser les bouteilles de soda. En plus des qualités de tenue et d'absorption des chocs, ce matériaux s'avère d'un aspect agréable notamment lorsqu'il est transparent et coloré comme ici sur "e-motion". Il s'en dégage alors une agréable apparence de douceur. Qui plus est, cette transparence s'avère utile pour disposer sous cette carrosserie une publicité, un logo ou des motifs de décoration. En l'occurrence, "e-motion" affiche les lions Peugeot et son nom de cette façon. Cette carrosserie transparente est fixée par des plots sur une armature en matériaux composite, gage de légèreté. Par opposition à la douceur suggérée par la carrosserie, cette armature teintée dans la masse gris irisé, fait songer à la solidité. Ces mêmes matériaux se retrouvent à l'intérieur et contibuent, d'une part à simplifier encore l'industrialisation, et d'autre part à faire une unité logique entre l'habitacle et la coque extérieure.

    Prévenant à l'égard des piétons est "e-motion". De part l'absence de moteur à l'avant et par ses formes lisses sans aspérités, "e-motion" tient largement compte de la place du piéton dans la circulation. En cas de contact violent, le corps et la tête du piéton ne viennent pas rencontrer de points durs dangereux sous le capot car celui-ci s'enfonce sous le choc. A cette même fin, l'éventuel essuie-glace avant est fixé en haut du pare-brise pour ne pas venir en contact avec le piéton et lui causer de graves lésions. Ledit essuie-glace se déplace linéairement sur un rail et non suivant un arc afin de dégager au mieux la visibilité et concourir ainsi à plus de sécurité.

    Ainsi, en faisant de la simplification son mot d'ordre, "e-motion" se pose comme étant un véhicule évident pour la ville, qui admet de moins en moins l'automobile. En proposant le "moins" essentiel et logique, elle permet le "plus": pouvoir circuler librement et facilement en milieu urbain, avec l'esprit libéré aussi. Et cette liberté d'esprit, "e-motion" la met à contribution pour les séjours de vacances souvent contrariés par le trafic. Les vacances doivent représenter un moment de plaisir, plaisir apporté par "e-motion" de par son design apaisant dégageant une ambiance zen, sa simplicité reposante et son respect des valeurs de protection de l'environnement et des piétons.

    dessins et texte décembre 2006


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :